Khaldi Messaoud

            Khaldi Messaoud, un artiste peintre surréaliste

 

Né en 1953 à Bordj Bou Arreridj (en Algérie), Khaldi MESSAOUD est un artiste peintre surréaliste.

A l’âge de deux ans et demi, sa famille quitte l’Algérie pour la France où il y vit encore.

Enfant d’immigrés, Khaldi MESSAOUD trouve dans la peinture une échappatoire : pour ne plus être prisonnier des clichés et des étiquettes collées à l’époque à la communauté immigrée, il trouve dans la peinture le moyen de s’exprimer différemment.

Des talents innés

Très vite d’ailleurs, le talent de Khaldi MESSAOUD pour la peinture se ressent : lui-même considère que la peinture l’a choisi tant son talent paraît inné.

En 1968, alors âgé de 14 ans, il reçoit son premier prix de dessin.

Dès 1974, Khaldi MESSAOUD a pu exposer à titre individuel ses œuvres.

Exposant dans un premier temps dans les différentes banlieues parisiennes, son travail fut toujours apprécié : son premier public l’encouragea d’ailleurs à poursuivre sa destinée.

Aujourd’hui, que ce soit à titre individuel ou collectif, ses œuvres font régulièrement l’objet de plusieurs expositions dont une au Centre Culturel Algérien à Paris en 1987 et une autre au Consulat de Toulouse en 2012.

Bien que les années 2000 soient plutôt marquées par l’art hyperréaliste, Khaldi MESSAOUD s’inscrit lui dans le courant du surréalisme.

Ses toiles invitent au voyage, il indique d’ailleurs  « je conçois ma peinture comme une invitation aux voyages oniriques dans des paysages sidéraux, aquatiques ou organiques » et se définit lui-même comme étant un peintre hypo-réaliste.

L’hypo-réalisme est un art qu’il se plait définir comme celui qui se situe au-delà de la réalité du visible.

Khaldi MESSAOUD indique trouver sa source en lui-même, tel un poète, il déclare « j’écoute ce que me dicte mon cœur, car la peinture fait partie intégrante du cœur, du corps et de l’âme ».

Bien que surréaliste, pour lui, ses peintures sont toujours une évidence ; ses idées lui viennent sans recherche et c’est en cela que l’on retrouve le don qu’il évoque pour l’art surréaliste.

Ses œuvres, imprégnées de l’imaginaire, interpellent et nous amènent à la réflexion.

Face à ses œuvres, nous ne pouvons que nous demander ce qu’il a voulu dire d’autant que chacune de ses peintures a une signification bien précise, à nous, spectateurs que nous sommes d’être attentif au message qu’il a voulu transmettre.

Khaldi MESSAOUD a donc réussi son pari puisque son objectif est de faire en sorte qu’à travers ses œuvres, « le spectateur [soit touché] dans ses tripes ».

Aujourd’hui, l’on peut affirmer que les œuvres de Khaldi MESSAOUD, qui possède désormais sa propre galerie d’art, ne laissent personne indifférent.

Différents prix sont venus couronner l’artiste : l’on retiendra notamment celui de la toile d’or de l’an 2010 ou encore celui de GAM’ART INTERNATIONAL GALLERY.

khaldi Messaoudi un artiste peintre surréaliste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *