La réforme de l’orthographe

La réforme de l’orthographe

Retour sur une simplication de la langue française

Finirons-nous donc, tous, par en perdre notre latin, vestige de notre si belle langue sur laquelle se sont formés des milliers de mots que l’on se plait aujourd’hui à utiliser, à l’écrit, à l’oral ? Si, à l’évocation de la réforme de l’orthographe, il est plus que facile de tomber dans un scepticisme médisant, tendant à affirmer que la faute revient à tous ceux, qui, depuis l’avènement des dernières technologies, utilisent bien mal leur langue, à vrai dire, rien n’est plus faux !

La réforme de l’orthographe, une mesure pensée depuis 1990

Aux abords de l’année 1990, l’Académie Française avait, en effet, déjà statué sur la volonté d’une simplification de langue française. Il s’agissait alors, non pas de supprimer des mots tels que nous les avions connus, pour les remodeler selon de nouveaux préceptes, mais plutôt de mettre en avant la possibilité d’écrire de deux manières différentes : l’orthographe actuelle ou la nouvelle orthographe.

Le sens de cette réforme impliquait une volonté de simplifier une langue, qui par tous, à travers le monde, et les différents spécialistes et professionnels de l’apprentissage est jugée comme étant aujourd’hui, l’une des langues les plus compliquées à apprendre.

Si la réforme de l’orthographe a donc peiné à se mettre en place, elle est désormais tout à fait instituée, si bien, qu’en prenant le temps de lire les manuels scolaires de vos enfants, vous pourriez probablement découvrir des mots, orthographiés, d’une toute nouvelle façon… Enfin, il est aussi temps de rassurer tous ceux qui seront déjà estomaqués à l’idée de voir les plus grands chefs-d’œuvre classiques de la littéraire française remaniés à travers cette orthographe, parce qu’en réalité il n’y aura pas de nouvelles éditions, seuls les manuels scolaires seront, pour le moment, réédité !

Qu’est-ce qui change à travers la réforme de l’orthographe ?

La réforme de l’orthographe, comme nous le disions plus tôt, vise essentiellement à simplifier l’écriture de la langue française. Ainsi, on note plusieurs modifications :

  • Une suppression de l’accent circonflexe : il s’agissait déjà d’un vestige de la langue française, modifié, quand l’accent circonflexe du mot, « hôpital », par exemple, voulait en fait remplacer le « s » du passé, pour un mot qui s’écrivait alors « hospital ».
  • Une simplification des mots contenant des traits d’union : Ainsi, désormais, on pourra écrire « weekend » et non plus uniquement « week-end », ce sont donc des centaines de mots qui sont ainsi simplifiés.
  • Les « Ph » remplacés par des « ff », il s’agit ici, quelques fois, de rendre une certaine logique à l’orthographe, par une uniformisation de certaines conjugaisons notamment.

Ainsi, ne soyez pas surpris en lisant des textes, écrits de cette façon, ils ne seront en réalité pas emplis de fautes, mais respecteront simplement les nouveaux préceptes de l’orthographe. Enfin, pour tous les amoureux de langue française, dont vous pourriez faire partie, rassurez-vous, la réforme de l’orthographe ne concerne en réalité qu’à peine 4% des mots de notre dictionnaire…

 

1 réponse

  1. La réforme de l’orthographe permettra à la langue française de glaner des espaces linguistiques que lui a ravis l’anglais pour sa simplicité d’apprentissage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *