Joyeux Noël… InchaAllah !

Non ! Ne vous ruez pas sur vos calendriers. Cette année le Père noël est un peu en avance il est vrai. Mais il a décidé de faire, auprès des musulmans, une tournée anticipée et toute particulière.

Sûrement avait-il remarqué cette année encore, que nous avions été bien sages et que nous avions avalé religieusement, sans rechigner, tout ce que Papa Sarkozy, Maman Otan et autres parents attentionnés nous avaient mitonné durant toute l’année.

Sûrement a-t-il voulu, avec un peu d’avance certes, nous en récompenser au risque de faire jaser dans les chaumières. Encore un cadeau, ça n’est pas juste ! Ne manqueront pas de déclamer les mauvaises langues dont on imagine déjà les visages ulcérés.

N’en jetez plus Père noël, nous sommes gênés vraiment. Au point même d’en rougir vous savez. Liberté, égalité, fraternité obligent même si en enfants chéris de la République, nous aimons être l’objet d’un soin plus attentionné.

Mais nous craignons cette fois-ci, vu ce favoritisme affiché, de rendre pâles de jalousies nos concitoyens juifs, chrétiens ou même athées. Les plus superstitieux d’entre nous en redoutent presque, multiculturalisme oblige, la poisse ou le légendaire mauvais œil.

Mais que vaille. Nous n’y pouvons rien si nous sommes, cette année encore, la communauté élue …du Père noël. On ne va quant même pas nous le reprocher ! Et que personne ne s’avise de gommer ce sentiment de préférence nationale à notre égard il s’en essoufflerait.

Alors vite à nos cheminées et regardons plutôt ce que Papa noël nous a apporté…

Explosion….de joie. Un peu de décence vous avez raison ! Quant on sait que tant de foyers aujourd’hui n’auront pas su gagner les faveurs d’un père noël de plus en plus économe pour ne pas dire parcimonieux.

La carte de vœux est signée « Tata Françoise Laborde » ??

Tiens donc, je ne connaissais pas. Nous connaissions tonton Stasi, tonton Myard tata Hostalier, tonton Raoult….

Françoise Laborde. Une tata lointaine semble t-il et qui donnait peu de nouvelles jusqu’à présent.

Ma chère filleule rien que pour toi, une proposition de loi « visant à étendre l’obligation de neutralité aux structures privées en charge de la petite enfance et à assurer le respect du principe de laïcité. »

Et en plus figure toi qu’en plusieurs années d’exercices, c’est l’unique proposition de loi dont je suis l’auteur et elle est pour toi. Mais ne me remercie pas tout le plaisir est pour moi !

Quelle touchante attention. Nous en aurions presque les larmes aux yeux.

D’autant que je crois me souvenir que lors de son élection tata Françoise du parti radical de gauche, s’était engagée à prendre à bras le corps dans son département de Haute Garonne, les dossiers de l’emploi, de la crise du lait et de l’agriculture, de l’enseignement et la formation professionnelle, du maintien des services publics de proximité, du droit des enfants et des femmes, son plus gros dossier étant la réforme des collectivités locales. Mais tout cela est parti en fumée.

J’entends déjà les commentaires mais sachez que quant on aime on ne compte pas. D’ailleurs, débordée, elle n’a eu le temps durant ces années de déposer qu’un seul rapport …. « La violence au sein des couples »

Pour être honnête je dois rajouter qu’elle a lancé deux slogans forts :

La liberté d’expression n’est pas négociable ! Toutes en jupe contre la violence faites aux femmes !

Programme politique des plus ambitieux, con-cédons le, alors soyons indulgents.

On ne peut pas être sénateur, adjointe au maire, membre de la Commission nationale pour l’autonomie des jeunes, membre de la commission de la culture de l’éducation et de la communication et membre de la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes et faire en même temps ce pour quoi on est payé et grassement !

Sans compter qu’à l’issue de son mandat et de ses 5 ans d’indemnités, elle percevra à vie, si elle n’est pas réélue (Dieu ne fasse pour notre chère bienfaitrice !) 20 % d’une indemnité brute de 6952 € bruts pour son seul mandat de sénatrice.

Un travail de parlementaire ardu que nous du bas de notre inconfort ne pouvons mesurer. Essayez de l’imaginer, le nez penché sur des tonnes de dossier, épluchant, analysant, se questionnant pour écrire enfin :
Déplorant qu’une crèche privée laïque puisse rencontrer des difficultés à faire respecter son caractère laïc et souhaitant clarifier les règles qui définissent les conditions d’accueil de la petite enfance en dehors du domicile parental, dans les différentes structures collectives (crèches, haltes garderies, jardins d’enfants) et à domicile (crèche familiale, assistantes maternelles), les auteurs de cette proposition de loi ont choisi d’introduire une obligation de neutralité dans les dispositifs législatifs relatifs à la qualification professionnelle (article L. 2324-1 du code de la santé publique, quatrième alinéa) et à l’agrément des personnes habilitées à accueillir de jeunes enfants (article L. 421-3 du code de l’action sociale et des familles s’agissant des assistantes maternelles et des assistants familiaux).

Après les collégiennes, lycées, fonctionnaires, stagiaires…aujourd’hui les nourrices…

Réjouissons-nous que diable ! Pourquoi vouloir survivre en faisant des petits boulots alors que l’on vous ferme la porte au nez avec BAC plus 5 ou plus 2 ! Vivons bien ou ne vivons pas ! Elle a raison. Après tout c’est bientôt Noël.

D’ailleurs voulez-vous que je vous fasse une confidence. Le père noël m’a confié en aparté que si nous con-tinuons à être sages et bien dans quelques années, ou peut être l’année prochaine qui sait, il nous offrira un voyage.

Un magnifique camp … en pleine nature, s’étendant à perte de vue, mixte bien sur, laïcité oblige, où nous pourrons de longues semaines durant, nous recueillir, coupé de tous, crâne rasé, émancipation oblige, et à l’abri de tous les parasitages de la société. Les uniformes et les badges sont déjà prêts.

Mais chuttttttttttt. Jusqu’à cette date motus ! N’attisons pas les jalousies et les fractures communautaires.

En attendant. Joyeux Noël inchallah. And god bless tonton PS, tonton UMP et tata FN car quel que soit celui ou celle qui sera mon parrain l’année prochaine, je sais qu’il n’oubliera pas de me faire comme chaque année un petit cadeau car nous sommes un pays de culture et de traditions comme tout le monde le sait.

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *